le site de l'ésotèrisme et de la voyance
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le nouveau Forum de "L'œil de la Voyance' avec votre Médium THIERRY BOUDRY Bientôt une émission en direct sur la radio FLAM FM du Lundi au Vendredi de 15 h à 16 h !


Partagez | 
 

 L’ostéopathie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L’ostéopathie   Jeu 5 Mar - 11:28

Médecine naturelle, l’ostéopathie ou plutôt, dans cet exposé, la fasciathérapie, est une méthode où seules les mains du praticien agissent. Le corps est parcouru d’énergies, une palpation normale, comme celle utilisée en médecine traditionnelle, permet de sentir les sillons, les sutures, les protubérances, les creux, les bosses, mais pas le mouvement primaire du corps. La palpation ostéopathique est très fine, si délicate qu’une mouche coincée entre les doigts du praticien et le cuir chevelu du patient se trouve immobilisée mais indemne. Lorsque les doigts reposent de cette façon sur le crâne d’un individu, le mouvement arrive sous les doigts telle une lame de fond venue du grand large. Le crâne donne l’impression de se dilater, de gonfler, marque un temps d’arrêt, puis se dégonfle, se rétracte, marque un nouveau temps d’arrêt puis repart à nouveau en phase d’expansion. Le rythme crânien est de 8 a 14 pulsations par minute, alors que le rythme respiratoire est de 16 respirations minutes. La pression de chaque doigt sur le crâne ou le corps du patient n’excède pas 5 à 10 grammes. Les os du crâne bougent, la vie est orchestrée par ce mouvement de la naissance à la mort. Ce mouvement que seul des mains bien entraînées peuvent percevoir à été analysé scientifiquement : son amplitude infiniment petite n’excède pas 20 a 30 microns. Le sacrum qui, telle une pendule, effectue le mouvement d’un balancier entre les os iliaques, est le siège de micros mouvements continuels en rapport avec la respiration pulmonaire, la marche et le mouvement respiratoire primaire. Ce sacrum bouge au même rythme que le crâne.

Alors que fait donc un fasciathérapeute ? Et bien il va chercher les lésions dans les fascias ! Que sont donc ces fascias ? Chacun sait que le corps et constitué d’os, de peau, de muscles, d’organes, de nerfs, de vaisseaux ... Ces divers éléments dépendent étroitement d’un système complexe qui assure la cohésion de l’ensemble, en établissant des liens entre les divers secteurs et niveaux corporels. Ce système est appelé système fascial ou fascias. Les fascias sont la mémoire du corps et contiennent toutes nos expériences passées. Ils sont constitués par le tissu conjonctif, tissu le plus abondant du corps. Comme son nom l’indique son rôle est d’unir les organes aux os et les os entre eux.

Ces minces membranes fibreuses et malléables enveloppent toutes les structures du corps (muscles et groupes musculaires, os, artères, organes, glandes, etc.), formant un réseau qui les supporte et les relie entre elles - comme un filet bien ajusté. D’où l’appellation qu’on leur donne parfois de « deuxième squelette », ou encore de « structure subtile ». De plus, les fascias sont innervés et, grâce aux fibres tubulaires qui les composent, ils servent aussi de voie de circulation au liquide lymphatique qu’ils acheminent aux vaisseaux lymphatiques, puis aux ganglions.

Pour sentir ces fascias l’ostéopathe doit se connecter sur le corps de son patient et pour ce faire doit absolument être en état modifié de conscience (EMC) pour capter le mouvement respiratoire primaire.

Il existe une certaine pulsation rythmique de l’organisme que nous appelons le « mouvement respiratoire primaire » (MRP). Ce mouvement involontaire d’expansion/rétraction - même quand le corps est au repos - prendrait sa source dans le liquide céphalo-rachidien du crâne et se transmettrait à tout le corps par la dure-mère et les fascias. Avec un rythme de 12 à 16 cycles par minute, il s’exprimerait en termes de microns et serait perceptible dans l’ensemble du corps (par des mains exercées, évidemment).

Selon la théorie, un individu, par ailleurs tout à fait fonctionnel, mais dont le MRP serait déficient, pourrait avoir de la difficulté à « se mettre en branle », manquer de joie de vivre et ressentir une certaine lourdeur dans son corps et dans ses pensées. Grâce à des mobilisations manuelles très fines, le plus souvent effectuées sur le crâne, les ostéopathes peuvent « ré- axer » les os et les différentes structures pour permettre au MRP de retrouver son rythme normal. Il existe d’ailleurs une discipline dérivée de l’ostéopathie, la thérapie craniosacrale, qui se spécialise dans ces traitements.

Les thérapies des fascias sont des thérapies manuelles qui s’adressent à la personne dans sa totalité - physique et psychique - et sollicitent les forces d’autorégulation de l’organisme. Le thérapeute pose les mains sur le corps du sujet et se met « à l’écoute » du mouvement naturel des fascias - mouvement extrêmement subtil que l’on peut comparer à une respiration. À partir de l’information perçue par les fascias superficiels, il pourra évaluer la vitalité des tissus et les blocages qui s’y logent. Compte tenu de la structure en réseau des fascias, ce toucher très sensible est réputé pouvoir déceler des traumatismes partout dans le système fascial, jusque dans les zones que les doigts ne peuvent atteindre.

Il est toujours frappant pour un ostéopathe de sentir sous ses doigts la trace vivante des chocs reçus par son patient. Faite de tensions de fibres, de restrictions de mouvements, d’une déformation globale de la trame tissulaire qui apparaît comme voilée, faussée, cette trace exprime la mémoire tissulaire de l’énergie absorbée lors du choc et se perçoit comme l’empreinte d’un coup de poing dans un sac de sable. En apparence le sac n’est pas déformé mais la palpation fine permet de « voir » la direction du traumatisme, de sentir la zone qui à cédé sous l’onde de choc, et, diamétralement opposée, une zone où le sable est plus tassé, la toile plus tendue, manifestation ultime de l’agression mécanique brutale ;

Pour certains cette technique peut sembler curieuse. En effet le praticien place ses mains sur les tissus et suit le mouvement liquidien qui traduit en toute partie du corps la propagation de l’ énergie biocinétique du liquide céphalo-rachidien. La particularité du travail, c’est l’empathie sensorielle avec le patient, On doit percevoir ce que notre patient ressent dans son corps. Il faut être totalement disponible. Par "l’écoute manuelle", le praticien va pouvoir détecter ces restrictions. Cette écoute ne relève ni du massage, ni de la manipulation, mais, s’apparente plutôt à un toucher "intérieur". Puis par des gestes précis et une technique rigoureuse, le praticien va travailler les mémoires traumatiques du corps et aider l’organisme à retrouver un fonctionnement naturel et sans entrave. En sollicitant le toucher et le mouvement, nous touchons à la fibre sensible du corps, au « sixième sens » porteur de l’ « ancrage organique de l’identité ».

Lorsque l’ on travaille en ostéopathie, on « s’absente » complètement, on vibre sur la même longueur d’onde que le patient à deux ou quatre pattes, c’est un monde ou il est parfois difficile de revenir, on est dans l’intuitif, le partage complet d’énergie, le ressenti. Chaque centimètre du corps nous parle, nous livre ses secrets, c’est un échange entre le patient et le thérapeute inoubliable, un endroit ou le mensonge n’a pas sa place, le corps ne sait pas mentir.

Grâce à cette technique l’ostéopathe est en mesure de savoir d’où viennent les douleurs et les blocages de ses patients et de les lui enlever.
Revenir en haut Aller en bas
sasdisdix

avatar

Masculin
Vierge
Chien
Nombre de messages : 1
Age : 35
Localisation : france
Humeur : reacionnaire
Profil : vivre sa vie
Réputation : 0
Points voyance : 3026
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: L’ostéopathie   Lun 15 Juin - 3:59

maladie des os
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L’ostéopathie   Lun 15 Juin - 10:48

a toi pour cette précision!!! tu t'y connais?
Revenir en haut Aller en bas
ninie.221

avatar

Féminin
Poissons
Chat
Nombre de messages : 8
Age : 30
Localisation : Paris-France
Humeur : curieuse
Profil : consultante
Réputation : 0
Points voyance : 1844
Date d'inscription : 16/09/2012

MessageSujet: Re: L’ostéopathie   Mer 31 Oct - 20:39

Bonjour,
Excusez moi de remonter cette discussion mais je voulais ajouter que la fasciathérapie est indiquée pour les pathologies musculaires et articulaires traumatiques ou accommodatives : lumbago, cervicalgies, sciatique, entorse, épaule douloureuse, fibromyalgie, raideurs et douleurs articulaires. Cette technique agit également sur les pathologies fonctionnelles comme les migraines, les troubles digestifs ou gynécologiques. C'est aussi une thérapie d'accompagnement pour les troubles physiques et psychologiques.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’ostéopathie   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’ostéopathie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ostéopathie et biokinergiste
» cinq formes de CCSVI - SEP Ostéopathie
» Ostéopathie
» Ostéopathie et nausées de grossesse
» ostéopathie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'OEIL DE LA VOYANCE :: encyclopedie de la voyance :: Bien être et méditation-
Sauter vers: